Le temps de la distance, le temps de l’intériorité, le temps de l’isolement, le temps de la retraite en solo, le temps de la rareté, le temps de l’infiniment petit, le temps de la discrétion, le temps du temps…le temps hors du temps…du temps pour chanter…du temps pour respirer…du temps pour inspirer…puis expirer…le temps du PrinTemps…

Les Arbres sont loin…je me rappelle les Arbres de la Forêt …je me rappelle les Arbres de la Montagne…je me rappelle les Arbres que je chantais encore hier…joue contre joue…peau contre peau…pieds contre pieds..mains contre mains…je me rappelle…je fais mémoire…à distance je sens l’écorce de l’Arbre de la Forêt…à distance je hume le parfum de l’écorce de l’Arbre de la Montagne…à distance je goûte l’air de la Hêtraie…à distance je touche le tronc du Hêtre de la Forêt En Chanté.e par ma Voix encore hier…A distance…je me rappelle…je fais mémoire …les Sens Déployés…L’essence déployée des Sapins…à distance je la hume…A distance les Sapins que je chantais encore hier dans la Forêt m’envoient leurs baisers parfumés…le Vent m’apporte leurs effluves vitales…A distance,je les chante…Alors je me Chante, et je Chante au Monde La Joie de la distance vivante…de la distance vibrante…

A distance, je me rappelle, je fais mémoire…les Sens déployés…je marche tout près de chez moi…j’ouvre mes yeux…j’ouvre mes oreilles…j’entends à distance les Arbres de la Forêt …Les Arbres au loin, à distance me Chantent …”tu nous a chantés si souvent…ouvre tes oreilles, déploie tes sens…regarde, ouvre tes yeux…sur ton Chemin, tout près de chez toi…un Arbre t’appelle…un Arbre Voisin…tu nous as chantés si souvent…et te voilà, tout près de chez toi, il y a des Arbres Voisins…alors chante-les aussi…les arbres Voisins ont besoin de ton chant…de ta Voix…berce-les …rejoins les oiseaux qui les inondent de leurs chants Chantant le Printemps…”

A distance, je me rappelle, je fais mémoire…les Sens déployés…j’ouvre mes oreilles…j’entends les oiseaux…j’ouvre mes yeux…alors je vois un Chêne sur le Chemin tout près de chez moi…le Chêne m’invite…je suis seule sur le Chemin près de mon jardin…je salue le Chêne…En Chantant…je pose ma main…je pose mes mains…puis délicatement… je le berce de ma Voix…les Oiseaux dans le Silence de la Ville Retrouvé Chantent …je prends un Bain d’Oiseaux…sur le Chemin…près de mon Jardin…je pose mon dos contre le tronc du Chêne…A distance …je me rappelle …je fais mémoire…mes Sens Déployés…les pieds aux pieds des Arbres en Forêt…

Alors j’ose mettre mes pieds alignés dans les Racines de l’Arbre Chêne de la Ville sur le Chemin près de mon Jardin…et je Chante l’Arbre…Je Chante…J’entends sa Respiration plus joyeuse…plus légère…je me rappelle, je fais mémoire…Aspire…et Expire….Hume…et Chante…C’est le jour du Printemps…le Jour du Premier Temps…Je Chante comme au premier Jour du Printemps…En Racinée…les pieds dans les pieds de l’Arbre Chêne de la Ville…Je suis le Chemin de ses Racines…je sens la sève monter le long du tronc, puis la sève dans les branches…je me rappelle..je fais mémoire…à distance …la sève des Arbres de la Montagne qu’encore hier je chantais…je sens la sève du Printemps monter le long de ma colonne…je sens la sève du Printemps circuler…dans mes pieds…dans mes jambes…ma colonne…mes bras…mes doigts…la sève circule et appuyée contre la Beauté des Arbres je Chante l’Arbre Chêne de la Ville…et je Chante pour tous les Arbres de la Ville…A distance, je me rappelle, je fais mémoire…mes Sens Déployés…les Arbres communiquent par les Racines…alors en Racinée, au pied de l’Arbre de la Ville, près de mon jardin , sur le Chemin, j’entends avec mes pieds le Chant des Arbres de la Forêt…le Chant des Arbres de la Montagne…Je Chante…et le Monde à distance, si loin, si près…le Monde En Chanté Chante le Printemps…Chante l’Equinoxe du Printemps …le 20 Mars 2020…C’est le Printemps sur le Chemin près de mon Jardin…

C’est l’Équinoxe du Printemps…je prends Racine…je sens la Sève monter dans mes Bras…En Racinée je sens la Sève monter vers le Ciel…Et Je Chante…C’est l’Équinoxe du Printemps

A distance, je me rappelle…je fais mémoire…les Sens Déployés…l’Arbre Chêne de la Ville sur le Chemin,près de mon Jardin…me tend la main…je pose mes mains contre le tronc de l’Arbre…je pose mon front contre l’Arbre…et l’Arbre me Chante…” Chante ton Arbre Intérieur…Chante l’infiniment petit…toi qui aimais gambader dans la Forêt à la rencontre des Arbres…sautillant dans la Montagne…loin de chez toi…dans l’infiniment grand…Chanter les grands espaces c’était hier…Aujourd’hui, te voilà appelée à déployer tes sens dans ton Jardin, dans ton Jardin intérieur…sur le Chemin près de ton Jardin…sur Ton Chemin intérieur…te voilà appelée à déployer tes sens pour voir, visiter l’infiniment près…l’infiniment petit…” .En Chantant l’Arbre Voisin sur le chemin, près de mon Jardin…J’ai trouvé un Ami…uni, relié par ses Racines aux Arbres des grands espaces…et je Chante mon Arbre Intérieur…Je me Chante…j’En Chante mon Espace Intérieur…Je Chante l’infiniment près de moi…J’Aspire l’Air…Je vois l’Air dans mes poumons…l’air comme une sève de Printemps …parcourir En Chantant jusqu’à mes cellules…jusqu’à l’infiniment près de moi…jusqu’à l’infiniment petit de moi…Et J’Expire…Je Chante…Je redonne l’Air aux Arbres Voisins…qui le téléportent aux Arbres des Grands Espaces…Et le Vent emporte mon Chant par dessus le Chemin près de mon Jardin…Infiniment grand rejoint Infiniment petit…Par les Racines, et par l’Air …Par les Racines et par le Vent…les tout petits espaces…rejoignent les Grands Espaces…Le Chant de l’infiniment petit…Le Chant de l’infiniment Intérieur..

Je soigne mon Arbre Intérieur…Je soigne mes Racines…Comme l’Arbre…et je Chante…Je suis un Arbre et je Chante mon Arbre Intérieur…

Le temps hors du temps…le temps de l’Arbre Intérieur Retrouvé…Le temps du Printemps 2020…Je Chante mon Arbre Intérieur…Seule près de mon Jardin sur le Chemin Je Chante mon Printemps Intérieur…J’inspire…J’expire…Je berce mon Arbre Intérieur…Je me berce…Je me Chante Renée…Sophie VoislaVoix

Ô Visiteur.e tu es invité.e à poster un commentaire En Chantant : un espace d’expression t’est offert juste après ! Merci ! Sophie VoisLaVoix